Photo - Défi AquaHacking QC

Modul’eau remporte le Défi AquaHacking Québec 2023 avec son innovation pour l’eau !

By AquaAction
Spread the Word

Pour diffusion immédiate

Modul’eau remporte le Défi AquaHacking Québec 2023 avec son innovation pour l’eau !

Montréal, le 23 octobre – Le vendredi 20 octobre, le public a découvert le classement des équipes finalistes dans le cadre de la grande Finale du Défi AquaHacking Québec 2023 coorganisé par AquaAction, Réseau Environnement et le Regroupement des organismes des bassins versants du Québec.

L’équipe qui arrive en tête est Modul’eau avec son service clé en main de cartographie de la qualité de l’eau pour les milieux aquatiques. L’équipe remporte 20 000 $ en fonds de démarrage. Ce prix lui permettra de lancer leur startup qui mettra leur innovation en marché pour un impact durable. À cette récompense s’ajoutent des crédits avec Lavery pour des services d’accompagnement légaux, l’accès à un incubateur local et une place de conférencier au prochain Salon des technologies environnementales du Québec de Réseau Environnement. Voici le classement des équipes:

1re place : Modul’Eau et son service clef en main de cartographie de la qualité de l’eau des milieux aquatiques. Une avancée significative pour protéger et comprendre les différentes sources de pollution dans nos cours d’eau.

2e & prix du public : AQUABOTS et son innovation a séduit le jury et le public pour les données géolocalisées en temps réel sur la qualité de l’eau des cours d’eau urbains.

3e place : GÉOMAGE et son outil révolutionnaire d’aide à la décision pour la gestion des habitats du fleuve Saint-Laurent. Une contribution majeure à la protection des écosystèmes aquatiques.

4e place : RÊVER HAUT : La solution de Rêver Haut, Mapsense AI, qui détecte les zones sensibles à partir d’images satellites. Une approche novatrice qui ouvre de nouvelles perspectives pour la préservation de l’eau.

5e place : EnviroScientys et sa sonde intelligente, SWEEP, pour la surveillance en temps réel de la couverture neigeuse et la prédiction de la disponibilité en eau. Une avancée essentielle pour l’optimisation de la consommation d’eau.

Soula Chronopoulos, présidente d’AquaAction, partage son enthousiasme quant à cette victoire significative pour l’innovation et l’adaptation aux changements climatiques : « Cette édition du Défi AquaHacking a une fois de plus démontré le pouvoir transformateur de la jeunesse. Les idées novatrices et les solutions durables présentées par les participants incarnent l’engagement de la prochaine génération envers la protection de notre ressource vitale, l’eau. »

Mathieu Laneuville, président-directeur général de Réseau Environnement, partage son enthousiasme : « Les solutions audacieuses des jeunes participantes et participants au Défi AquaHacking rejoignent la force de Réseau Environnement : mobiliser l’innovation au service de la préservation de l’eau et l’action climatique. »

Quant à Karine Dauphin, directrice générale du ROBVQ, elle félicite chaleureusement l’ensemble des finalistes et l’équipe gagnante : « Le Défi AquaHacking a su, une fois de plus, faire rejaillir le savoir-faire et l’ingéniosité des jeunes entrepreneurs qui ont travaillé avec cœur pour trouver des solutions aux enjeux de l’eau. Ce sont toutes les Québécoises et tous les Québécois qui bénéficieront de ces innovations. Bravo à tous les finalistes et à l’équipe gagnante!. »

AquaAction exprime ses félicitations les plus sincères à l’équipe Modul’Eau pour cette réalisation remarquable. Cette édition est coorganisée par Réseau Environnement, par le ROBVQ et a été rendue possible grâce à la Fondation de Gaspé Beaubien, RBC Techno Nature, Ovivo, IBM et Xerxes.

-30-

Contact :

AquaAction, Laurence Basso – Cell: 514-664-4399  e-mail: laurence@aquaaction.org

Réseau Environnement, Mathieu Laneuville – Cell : 514 270-7110 – Courriel: mlaneuville@reseau-environnement.com

ROBVQ, Caroline Gagné – Cell: 418 522-7490 – Courriel: caroline@robvq.qc.ca

À propos :

AquaAction : À propos d’AquaAction

AquaAction est un organisme de bienfaisance enregistré, au Canada et aux États-Unis, créé en 2016. Il a été établi pour habiliter les jeunes innovateurs à restaurer et protéger la santé de l’eau douce. AquaAction a développé deux programmes axés sur l’innovation et la technologie de l’eau pour y arriver: le Défi AquaHacking, un pré incubateur à start-up et AquaEntrepreneur, un programme jumelant des startups de l’économie bleue avec des entreprises ou des municipalités pour accélérer leur commercialisation.

ROBVQ : Les organismes de bassins versants (OBV) sont mandatés par le gouvernement en vertu de la Loi affirmant le caractère collectif des ressources en eau et favorisant une meilleure gouvernance de l’eau et des milieux associés. En concertation avec les acteurs de l’eau de leur territoire, ils élaborent et assurent le suivi d’un plan directeur de l’eau. Le Regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ) représente 40 organismes de bassins versants établis sur l’ensemble du Québec méridional regroupant quelque 900 acteurs de l’eau.

Réseau Environnement : organisme à but non lucratif, il est le plus important regroupement de spécialistes en environnement au Québec. Actif depuis plus de 60 ans, il agit comme catalyseur de solutions innovantes pour une économie verte. Carrefour d’informations et d’expertises favorisant l’émergence de solutions environnementales, l’association assure l’avancement des technologies et de la science dans une perspective de développement durable. Elle rassemble des expertes et des experts des domaines public, privé et académique qui œuvrent dans les secteurs de l’eau, des matières résiduelles, de l’air, des changements climatiques, de l’énergie, des sols, des eaux souterraines et de la biodiversité.

Réseau Environnement est l’initiateur et l’organisateur de plusieurs évènements, dont Americana et le Salon des technologies environnementales du Québec. Il publie quatre fois par année la revue Vecteur Environnement et prend position sur de nombreux dossiers dans les différents secteurs d’activité.

Réseau Environnement compte sur l’appui de comités régionaux et de comités techniques formés de nombreux bénévoles.